L’ENDODONTIE

    L’endodontie est une spécialité de chirurgie dentaire qui traite des maladies de l’intérieur de la dent ; « endo » signifiant « intérieur » en grec et « dontie » la « dent ».

     

    Quand une carie pénètre en profondeur la dentine, la dent s’infecte. Les bactéries colonisent les tissus dentaires et peuvent atteindre la pulpe. Si rien n’est fait, la pulpe va se nécroser et l’espace qui la contient (l’endodonte) va s’infecter. La dent devient alors un réservoir de bactéries. Ces dernières colonisent la totalité des racines, jusqu’à l’os alvéolaire. Les micro-organismes vont alors générer une réaction inflammatoire plus ou moins importante comme des abcès. Ces lésions ne seront pas toujours ressenties par le patient. Elles entraineront une destruction de l’os alvéolaire plus ou moins importante. Ce qui pourra se voir lors d’examens radiographiques.

     

    Le traitement endodontique

     

    Lorsque l’endodonte est infecté, le traitement endodontique permet d’éliminer le maximum de bactéries et ainsi favoriser l’acceptation de la dent malade par l’organisme. Quand les bactéries colonisent l’intérieur de la dent, le traitement endodontique s’impose alors. Les canaux sont nettoyés selon un protocole précis. L’endodonte est ensuite obturé pour assurer la pérennité de cette désinfection. Un fois les canaux remplis et étanches, un pansement provisoire est posé. La dent sera reconstituée par le chirurgien-dentiste traitant.

     

    Le retraitement endodontique

    Même si la dent a déjà été traitée, elle peut se réinfecter. Plus le traitement est ancien et plus ce risque est important. Parfois des insuffisances de nettoyage lors du traitement endodontique initial peuvent expliquer pourquoi une dent se réinfecte. Le traitement endodontique doit être également repris lorsqu’un nouveau projet prothétique est envisagé (réfection d’une couronne, d’un bridge par exemple). Dans ces situations, il faut reprendre le traitement endodontique.

     

    La chirurgie endodontique

     

    La chirurgie endodontique (ou microchirurgie endodontique), également appelée endodontie chirurgicale, est indiquée lorsque le retraitement endodontique par la voie « naturelle » est impossible. C’est le cas quand une couronne ne peut être déposée ou quand un retraitement n’a pas permis de résoudre l’infection. Elle consiste à éliminer l’infection par un abord chirurgical, puis à désinfecter à nouveau la dent mais cette fois-ci en passant par la racine (traitement rétrograde) et non pas par la couronne dentaire (traitement orthograde).

     

    Le coiffage pulpaire

     

    L’objectif du coiffage pulpaire est de conserver la pulpe de la dent. Éliminer la carie avec un microscope permettra de respecter un maximum de tissu sain. La pulpe sera alors coiffée par un matériau spécifique permettant de la garder vivante. La dent sera ensuite reconstituée par le chirurgien-dentiste traitant.

    Un endodontiste est un chirurgien-dentiste qui a choisi de pratiquer uniquement cette discipline. Pour devenir endodontiste, il faut effectuer des études de chirurgie dentaire et se spécialiser par la suite. Un plateau technique complexe est indispensable (microscope, instruments de microdentisterie et de microchirurgie, ultrasons, scanner 3D…).

     

    Source : Société Française d’Endodontie (SFE)